Europe: le marché du luxe prospère malgré la récession

MOSCOU, 10 décembre – RIA Novosti

Entre 2010 et 2013 le marché des objets de luxe en Europe n’a pas reculé: au contraire, il a enregistré une hausse importante de 30%, écrit mercredi le quotidien Novye Izvestia.

Les spécialistes cherchent aujourd’hui une explication à ce phénomène étonnant. Pour certains, ce résultat indique que les craintes concernant la continuation de la crise en Europe sont très exagérées. D’autres l’expliquent par la mentalité des Européens qui préfèrent ne pas songer au lendemain et dépenser tout ce qu’ils ont aujourd’hui.

L’étude de la société Frontier Economics a dévoilé des résultats étonnants: un secteur de l’économie européenne a tout de même réussi à faire face à tous les problèmes auxquels les entreprises du Vieux Continent ont été confrontées ces dernières années. Il est question du marché des produits de luxe, incluant les limousines, les boissons alcoolisées chères, les bijoux et les montres, les vêtements de grands couturiers hors de prix et autres joies de la vie accessibles seulement à une élite.

On pourrait dire que les riches aident ainsi les pauvres. Car le chômage pose sérieusement problème en Europe, alors que les entreprises fabriquant des produits de luxe ont créé en trois ans plus de 100 000 nouveaux emplois. A l’heure actuelle, près de 1,1 million de personnes sont employées dans ce secteur.

Les ventes de produits de luxe diminuent dans les pays d’Asie, notamment en Chine où la lutte contre la corruption et le ralentissement économique du pays les ont fait chuter de 14,6% au premier semestre de l’année. Alors que les ventes en Europe ont augmenté de presque 28% entre 2010 et 2013, pour atteindre 547 milliards d’euros.

Les Européens dépensent le plus d’argent – 27 milliards de dollars – pour acheter des vêtements coûteux. Suivis des bijoux, des montres et des accessoires – 19,8 milliards de dollars.

En dépit de la crise, 83% des marques de luxes enregistreront des bénéfices cette année.

Les économistes prédisent une hausse continue des ventes de produits de luxe non seulement en Europe, mais aussi à l’international. Si aujourd’hui le marché mondial représente 985,5 milliards de dollars, d’ici 2020 il pourrait s’élever à 1 200 milliards. La fameuse thèse selon laquelle les riches continuent de s’enrichir quelles que soient les tempêtes politiques ou économiques est bien illustrée par cette situation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>